Ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique

Université M'hamed Bougarra de Boumerdès
Unité de Recherche Matériaux, Procédés et Environnement

Université M'hamed Bougarra de Boumerdès

Axes de recherche

Axes de recherche

Compte tenu du nombre important des équipes de recherche et du caractère pluridisciplinaire de l’UR-MPE, les programmes de recherche ont été regroupés par affinité. Ces programmes de recherche sont présentés séparément, sous forme de résumé, à savoir:

L’objectif consiste à relier les procédés d’élaboration et les propriétés d'emploi via la microstructure, particulièrement, les traitements de surface (revêtements) qui jouent un rôle croissant pour les matériaux. Les actions à mener par ce groupe sont:

  • Développement des couches minces en tant que capteurs de pollution d’une part, et support de l’enregistrement magnétique d’autre part.
  • Développement des systèmes métalliques magnétiques: (couches ultraminces, sandwiches, multicouches, agrégats en plots ou en lignes) et des matériaux nano structurés élaborés par mécano synthés.
  • Développer la modélisation des processus et procédés à partir d’observations expérimentales, une approche unifiée, quantitative et fondamentale de la description du comportement des matériaux.
  • Développer les méthodes de simulation micro magnétiques des systèmes nanostructurés.
  • Dépôts des couches minces par la voie SOL GEL (SiO2, TiO2).
  • Encapsulation des espèces biologiques dans des matrices minérales

Concerne le développement de nouveaux types de matériaux cimentaires performants et durables pour la construction ainsi que la synthèse des géopolymères.  L'élaboration, la mise en forme et le vieillissement de ces matériaux prennent en compte les différents phénomènes physico-chimiques (la rhéologie des Pâtes et des Milieux granulaires, les changements de phase, la diffusion, la réactivité….) et physicomécaniques (Resistance, comportement mécaniques, déformation….)

Le programme de recherche de ce groupe porte sur deux grands domaines:

  • Verre et Matériaux Poreux: Elaboration des verres et étude de leurs propriétés physique et chimique. Une place importante est consacrée à la valorisation des matières premières locales destinées à la fabrication du verre et particulièrement au recyclage des déchets de verre pour l’obtention de nouveaux matériaux d’isolation thermique et acoustique.

  • L’équipe céramique développe un programme de recherche qui s’articule sur 3 axes principaux (1) l’axe des céramiques ferroélectriques piézoélectriques leur élaboration (structurale, composites, couches minces) ainsi que leurs applications (senseurs, filtres, CND, et autres), (2) l’axe des céramiques réfractaires à base d’argiles et de nouvelles céramiques hautes performances, et enfin (3) l’axe des matériaux anciens de sites historiques à travers leurs études et leurs restaurations. Avec les deux premiers axes l’équipe céramique compte investir la nanotechnologie à travers l’élaboration de matériaux nanostructurés et l’incidence sur les performances des senseurs, le 3ème axe permettra une meilleure compréhension de matériaux anciens pour une restauration la plus juste qui respecte le caractère historique du lieu.    

Les activités du groupe mécanique de matériaux couvrent l'ensemble des domaines expérimentaux et théoriques visant  la compréhension des phénomènes et des processus permettant d'expliquer et de prévoir le comportement des matériaux en fonction des sollicitations mécaniques (chargements statiques, cycliques et dynamiques, fluage et de fatigue,) et de l'environnement. Le groupe développe des thèmes de recherche sur les matériaux suivants:

  • composites à renforts naturels (fibres. de jute, …) et à renforts hybrides (fibres de verre et métalliques).
  • Valorisation technologique des bois algériens (cas du Pin d’Alep) en vue de son utilisation sous forme de matériau de structure (matériaux composites, contreplaqué …).

Les thématiques de recherche qui seront développées au sein de ce groupe seront essentiellement axées sur une chimie dynamique plus respectueuse de l’environnement (chimie verte) où l’industrie, formation et recherche académique seront les mots clés. Une attention particulière sera portée sur les problèmes rencontrés par l’industrie en matière de pollution (rejets liquides, solides et gazeux) et valorisation éventuelle des sous produits rejetés tels quels dans la nature. Dans le cadre du développement durable, des évaluations environnementales peuvent être menées pour des partenaires industriels par le  développement de techniques de quantification de la pollution dans le milieu récepteur.

  1. L'objectif  de la recherche est le développement de méthodes de mesure et d'évaluation de la pollution atmosphérique pour un captage et une caractérisation efficace des polluants atmosphériques, une série d’adsorbants sera expérimentée.
  2. Application d’outils d’analyse des risques de la pollution pour l’identification des sites contaminés et polluants incriminés
  3.  amélioration des connaissances sur les processus physico-chimiques qui gouvernent la pollution dans le milieu urbain et l’air des locaux de travail.
  4. Les techniques membranaires seront développées pour l’élimination des éléments traces.
  5. Valorisation des sous produits et déchets industriels.
  6. Mise en place d’une chimie propre (chimie verte)
©2017 URMP. All Rights Reserved.

Search